Attention au manque de pollen

En attendant une meilleure météo et pour ne pas compromettre la fin de saison apicole, on est amené parfois à distribuer des substituts de protéines. Les récoltes de pollen étant trop faibles, les nourrices ne trouvent plus la nourriture nécessaire à l’élaboration de l’alimentation du couvain et de la reine. Bien entendu, rien ne vaut des rentrées naturelles de pollen issu d’une grande variété de fleurs. Mais les caprices du temps cumulés à une modification des paysages et une utilisation trop importante d’herbicide font que le bol alimentaire de l’abeille ne cesse de diminuer.
Le but : éviter que la colonie carencée en éléments essentiels n’élimine les mâles, mais également permettre à la reine de poursuivre sa ponte malgré la météo.
Gilles Fert
Voir l’article de Gilles Fert : attention_manque_pollen

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s