A la rencontre d’un apiculteur cubain

Impossible de visiter Cuba sans partir à la rencontre d’un apiculteur. J’ai donc rechercher dans plusieurs villes et villages un « agricultor de miel » comme on dit la bas.

C’est la propriétaire de la casa (Casa Lidia y Julito en Playa Girón, Lidia parle français) ou j’ai logé qui m’a organisé la rencontre, histoire de m’assurer que je ne le dérange pas dans son travail.

C’est donc dans la ville de Playa Giron, sur la cote sud de l’ile que j’ai rencontré Miguel, un apiculteur cubain professionnel. Son atelier est installé route de Cienfuegos, juste à la sortie de la ville.

En se début de février, c’est l’hiver à Cuba. Et même si les journées sont très chaude pour nous, c’est bien l’hiver sous 32° il y a donc très peu de fleur mellifère.

cuba-meteo-average-weather

Pour Miguel, c’est donc la période de récupération du propolis et de la cire, une cire que de nombreux apiculteur breton utilise (moi le premier). Actuellement il doit transhumer afin de nourrir son cheptel en manque de fleur en cette période d’hiver. Le reste de l’année il fait également du pollen et bien sur miel qu’il vend en fut de 200L que l’état cubain lui rachète.

Si vous souhaitez en savoir plus sur l’apiculture à Cuba, je vous invite à visionner le documentaire de France 2.

 

Matthieu

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s